Étudiants & lycéens : réorientation de dernière minute, que faire ?

septembre 03, 2013
emo

Pour tous les étudiants de France, c’est l’heure de la rentrée. Si pour certains le cartable est déjà prêt, pour d’autres le sujet est loin d’être clos. Dans le cas où vous faites partie de ces élèves qui ont changé d’avis à la dernière minute, respirez fort, détendez vous et rassurez vous : nous sommes là pour vous aider.

Restez positif

Même si vous vous y prenez plus tard que la plupart des autres élèves, ne vous inquiétez pas : toutes les portes ne sont pas closes. Certains cours accessibles sur sélection ne vous accepteront plus après les dates limites d’inscription. Mais dans la majorité des établissements, ces dates servent uniquement au travail des secrétaires et des commissions d’évaluation, afin qu’elles n’aient pas tous les dossiers à traiter en dernière minute dans la précipitation. Et si votre dossier est excellent, toutes les institutions seront ravies de vous accueillir. Pensez aussi à contacter les universités où l’inscription se fait jusqu’à plusieurs semaines après la date officielle de la rentrée.

Trouver sa voie

Maintenant que vous savez que tout n’est pas trop tard et que vous êtes -un peu- plus détendu, demandez-vous ce que vous voulez vraiment faire. Une réorientation de dernière minute peut être dûe à une prise de conscience que votre premier choix n’était pas le bon. Alors, soit vous savez ce que vous voulez faire, et vous n’avez plus qu’à contacter votre nouvelle école pour vous inscrire, soit vous n’avez aucune idée de ce que vous allez faire de votre vie -ou des cinq prochaines années-, auquel cas répondez à quelques questions simples : Qu’aimez-vous faire ? Quelles personnes aadmirez-vous pour leur travail ? Dans quels domaines êtes-vous doué ?

Vous pouvez trouver sur internet de nombreux tests vous permettant de savoir pour quels métiers vous êtes fait. N’oubliez pas que cela ne signifie pas que ces métiers soient faits pour vous !

Pensez aux voies professionnelles

Si votre changement d’orientation est dû à un manque de motivation scolaire, vous n’êtes pas obligé de chercher du travail immédiatement. En effet, même si l’école vous rebute, le monde du travail -ou vos parents- vont vous pousser à acquérir une qualification scolaire avant de vous lancer à la quête de l’emploi. Sachez que vous n’êtes pas le seul dans cette situation, et que de nombreuses formations vous sont accessibles. Vous pourrez alors obtenir un diplôme en peu de temps ( un ou deux ans ) en étudiant en alternance -une semaine à l’école et une semaine au boulot-, ce qui vous permet de gagner un petit salairre et de ne pas passer toute votre année enfermé dans une salle de cours.

Des petits trucs

Et si vous séchez vraiment, pas de stress. La vie est longue, et vous changerez de métiers plusieurs fois ou cours de votre voyage. Pourquoi ne pas prendre une année sabatique pour faire le tour du monde, comme cela est de coutume dans les pays anglo-saxons ? Ou trouver un petit boulot, voire plusieurs, afin de réfléchir à ce qui vous plaît ? Et si vous voulez quand même étudier, choissisez une voie qui vous intéresse, même si vous savez qu’elle ne vous mènera pas au travail de vos rêves : une formation polyvalente intéresse énormément les employeurs.

De nombreuses solutions s’offrent à vous, pourtant ne l’oubliez pas : vous êtes le seul à décider comment vous mènerez votre vie.